jeudi 17 mars 2016

250 Les institutions de l'émigration polonaise en 1835

Quelques informations sur les institutions de l’émigration polonaise en France en 1835


Classement : histoire ; Pologne ; France ; réfugiés





Je donne ci-dessous des extraits du Journal des intérêts de la Pologne concernant les associations polonaises existant à Paris en 1835.


Référence
*Journal des intérêts de la Pologne, tome 5, 1835, pages 326-328, rubrique Chronique polonaise, « Pologne proscrite »

Texte
« Nous nous sommes engagés […] à donner un aperçu des associations qui se sont formées successivement parmi les réfugiés polonais à Paris. Nous n’avons eu en vue […] que les sociétés patentes permises par le gouvernement. S’il en existe d’autres, si l’excès du malheur a pu donner lieu à un zèle plus ou moins exagéré […], ce n’est pas à nous à les signaler. Notre ministère, qui est celui de la défense de la cause nationale polonaise contre les atteintes de son persécuteur, nous impose des obligations sacrées que nous serons toujours jaloux de remplir, soit que nous décidions à porter la parole, soit que nous nous condamnions au silence.
Dès que le nombre des réfugiés polonais arrivés à Paris se fut suffisamment accru, ils songèrent à profiter de l’hospitalité de la France pour réunir leurs efforts à l’effet d’éclairer l’opinion […] et d’offrir des secours […] à leurs frères d’armes […]. C’est ainsi que se forma d’abord la Société littéraire polonaise. »

Société littéraire polonaise (page 326)
« Fondée le 29 avril 1832, elle se proposa pour but de recueillir et publier des matériaux concernant l’ancien royaume de Pologne et tout ce qui est relatif à sa situation présente ou à son bien-être futur, le tout pour conserver et alimenter dans l’opinion des nations civilisées l’intérêt qu’elles ont témoigné à la Pologne. »
Présidée par le prince Adam Czartoryski, elle tient ses réunions ordinaires une fois toutes les semaines, et une réunion d’élection une fois par an. Trois comptes-rendus de ses travaux ont été lus aux réunions solennelles du 3 mai 1833, du 18 mai 1834 et du 3 mai 1835. […] L’adresse de la société est rue d’Angoulême-Saint-Honoré, 23. »

Société polonaise des Etudes (page 326-327)
« Sept mois plus tard, se forma une autre association, dite Société polonaise des Etudes. Elle fut établie le 30 novembre 1832*. Une délibération fut d’abord prise par douze réfugiés, dont cinq députés, quatre militaires et trois hommes de lettres [Voici leurs noms : MM. Le comte César Plater, Jelowicki, Malinowski, Zarczynski, Tomaszewski, Lagowski, Golynski, Stempowski, Rottermund, Domeyko, Plichta et Kunatt] ; elle eut pour résultat d’inviter sept autres réfugiés, savoir : le prince Czartoryski, le général Kniaziewicz, le général comte Pac, M. Niemojowski, le comte Louis Plater, M. Adam Mickiewicz et le docteur Marcinkowski, à se constituer en société pour organiser des secours à offrir à ceux des jeunes Polonais qui voudraient se vouer à l’étude. […] L’association fut fondée par la création d’un conseil de direction composé des sept membres susdits qui s’adjoignirent plus tard M. J.-U. Niemcevicz, le comte César Plater, M. Jelowicki, et tout récemment le général Dembinski, M. Malinowski, M. Domeyko, le prince Czetwertynski, et M. Wrotnowski […]. L’adresse de la société est rue de l’Université, 46, dans le même local où se trouve la petite bibliothèque qu’elle a formée pour l’usage de ses compatriotes. »

Notes
*30 novembre 1832 : sans doute la date du projet initial ; la fondation est officiellement datée du 29 décembre 1832.

Société de bienfaisance des Dames polonaises* (page 327)
« La troisième société est celle dite de Bienfaisance des Dames polonaises. Elle a été fondée le 12 mars 1834. Son but est de soulager la misère des veuves polonaises, des enfants et des malades, par des secours en argent, en billets de diner, et en vêtements. Elle est composée de dix dames polonaises, de dix-sept dames françaises et anglaises, assistées par des distributeurs. Présidée par la princesse Czartoryska, elle a publié le compte-rendu de sa première année [Chez Pinard, quai Voltaire, 15]. Son adresse est rue du faubourg du Roule, 25. »

Notes
*en polonais : Towarzystwo Dobroczynności Dam Polskich

Polytechnique polonaise (page 328)
« La quatrième société est celle dite Polytechnique polonaise Elle a été fondée le 15 mars 1835. Son but principal est de faciliter aux jeunes Polonais voués aux beaux-arts, aux arts mécaniques, et à d’autres branches industrielles, leur admission aux établissements publics et privés, analogues à leurs études, ou un placement convenable, ou enfin les moyens de trouver du travail, et de vendre avantageusement le produit de leur labeur. La société est composée de membres actifs, de protecteurs et de tuteurs. Son président actuel est le général Bem. L’adresse de la société est rue d’Alger, 6. »


Commentaires
A venir




Création : 17 mars 2016
Mise à jour : 23 mars 2016
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Sur Frédéric Chopin Questions historiques et biographiques
Page : 250 Les institutions de l'émigration polonaise en 1835

Lien : http://surfredericchopin.blogspot.fr/2016/03/les-institutions-polonaises-de.html
































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire