dimanche 17 novembre 2013

129 A propos de Louis Lubliner (1809-1868)

Quelques informations sur Louis Lubliner (Ludwik Lubliner), auteur d’ouvrages intéressants pour l’histoire du droit polonais au XIXème siècle


Classement : questions historiques ; droit polonais





Louis Lubliner est un juriste polonais, exilé à la suite de l’insurrection de 1830-31, qui a écrit plusieurs ouvrages sur la Pologne de son temps, notamment la Concordance entre les codes civils polonais et français.
Cet ouvrage qui intéresse directement la question de la nationalité de Frédéric Chopin sera présenté sur une page spécifique (à venir) ; il a déjà été évoqué à propos du Code civil polonais de 1825.


L’auteur

Louis Lubliner (Ludwik Ozeasz Lubliner, 1809-1868), après avoir participé à l’insurrection de 1830-1831, s’installe en Belgique, y fait des études de droit et y devient juriste. Au sein de l’émigration polonaise, il est proche de Joachim Lelewel et membre de la Société démocratique polonaise (Towarzystwo Demokratyczne Polskie, cf. Notice de la Wikipédia anglaise et de la Wikipédia polonaise) et a une activité politique qui s’accompagne de la rédaction de différents ouvrages. Un thème important de son action est le combat contre l’antisémitisme.

Texte et traduction de la notice Gutenberg
« Lubliner, Ludwik Ozeasz, pol. działacz polityczny, (1809—1868), walczył w powstaniu listopadowem, następnie więziony przez Rosjan i wydalony z Kongresówki, osiedlił się w Belgji. Brał udział w życiu politycznem emigracji, należał do Towarzystwa Demokratycznego, pozostawał w bliskich stosunkach z Lelewelem. Autor szeregu dzieł prawniczych i publicystycznych w jęz. polskim i francuskim, jak: „Les Juifs en Pologne“ (1839), „Zniesienie pańszczyzny“ (1858) i in.; zajmował się zwłaszcza kwestją żydowską. »
Traduction
« Lubliner, Louis Ozias, militant politique polonais (1809-1868), combattit lors du soulèvement de Novembre ; après avoir été emprisonné par les Russes et expulsé de la Pologne du Congrès, s’établit en Belgique. Il prit part à la vie politique de l’émigration, appartenant à la Société démocratique, et resta en relations étroite avec Lelewel. Auteur d’une série d’ouvrages juridiques et journalistique en langues polonaise et française, comme Les Juifs en Pologne (1839), Zniesienie pańszczyzny (1858) et d’autres ; il s’occupa particulièrement de la question juive. »

La notice YIVO (aperçu)
Elle indique qu’il a fait ses études secondaires chez les Piaristes, contre le vœu de ses parents, Juifs pratiquants. Après le soulèvement, il se réfugie à Cracovie, mais les Russes exigent et obtiennent qu’il soit expulsé. Réfugié en Belgique, il entre dans la SDP en 1832 ; il étudie le droit (1834-1836) et exerce ensuite comme juriste.
Ses trois objectifs politiques étaient : l’indépendance de la Pologne, la démocratisation de la société polonaise et l’émancipation complète des Juifs polonais (Des Juifs en Pologne. Examen de leur condition sous le point historique, législatif et politique, 1839). Son point de vue sur les Juifs fut suivi lors du soulèvement de 1846 par le comte Alexandre Wielopolski.
En 1848, Il participe à la révolution en Allemagne comme représentant de la SDP et promeut auprès des patriotes allemand l’idée de l’indépendance de la Pologne.


Œuvres
Une bibliographie assez importante se trouve sur une page de la bibliographie Estreicher (Université Jagellone, Cracovie)

Quelques ouvrages répertoriés par le SUDOC ou la BnF
*Essai critique sur la nouvelle législation concernant le mariage en Pologne, promulguée en 1836, dans ses rapports avec l'histoire et le droit canonique, suivi du texte traduit en français, Bruxelles, Weissenbruch père, 1840 (BnF)

*Concordance entre le code civil du royaume de Pologne, promulgué en l'année 1825, et le code civil français relativement à l'état des personnes ; suivie de Observations sur le droit international privé, Bruxelles, Librairie polytechnique de Decq, Paris, A. Durand, 1846 (BPP)

*Des diverses amnisties octroyées aux Polonais par les empereurs Nicolas Ier et Alexandre II en contradiction avec les ukases et les décrets postérieurs : examen historique, politique, et législatif, suivi de Tableaux statistiques des confiscations, C. Vanderauwera, 1857 (BULAC)

*De l'Abolition du servage en Russie, examen critique du projet de l'empereur Alexandre II..., Bruxelles, Imprimerie C. Vanderauwera, 1858

*De la condition politique et civile des juifs dans le royaume de Pologne Examen critique d'un rapport adressé en l'année 1858 à l'Empereur Alexandre II, par le Département de l'intérieur et des cultes du Royaume de Pologne, Bruxelles, Impr. de C. Vanderauwera, 1860 (Fondation des Sciences politiques)

*Les confiscations des biens des Polonais sous le règne de l'empereur Nicolas Ier, Bruxelles, C. Muquardt, 1861 (BULAC)


A suivre
*Etude du livre Concordance…



Création :  17 novembre 2013
Mise à jour : 4 novembre 2014
Révision : 4 novembre 2014





























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire