lundi 29 février 2016

242 Albert Sowinski biographe de Chopin (1857)

Quelques informations sur Albert Sowinski et la notice biographique qu'il a consacrée à Chopin


Classement : biographies ; Frédéric Chopin





L’auteur
Albert Sowinski (Wojciech Sowiński, 1805-1880), né en Podolie (donc dans l’Empire russe), pianiste et compositeur polonais, formé par son père, musicien originaire de Cracovie ; vient à Vienne en 1826 où il fréquente les compositeurs de l’époque (Beethoven, Schubert, Salieri, Gyrowec, Hummel, Moscheles), part en Italie en 1826 (ou 1828), puis vient à Paris en  1827 (ou 1830). En 1830, il publie Recueil de chants nationaux et populaires et en 1857, un dictionnaire des musiciens polonais.
Notices

Dans le livre présenté ci-dessous, il est donné comme « Membre de la Société philotechnique de Paris ; de celle des Enfants d’Apollon, de Paris et de Venise et de la Société musicale de Vienne »
Notes
*Société philotechnique de Paris : selon une notice de la BnF, cette société datant de 1795 (et encore existante dans les années 1920), avait été fondée pour lutter contre le vandalisme (révolutionnaire) et défendait par la suite les « saines traditions littéraires et artistiques » ; sans relation autre que le nom avec l’Association philotechnique fondée en 1848 et encore existante (rue des Fossés-Saint-Jacques)

*Société des Enfants d’Apollon : Société académique des Enfants d’Apollon, fondée en 1741, encore existante en 1887 (cf. lien Gallica) ; société musicale et littéraire dont Franz Liszt , par exemple, était devenur très jeune membre honoraire (élu en 1824)


Référence de l’ouvrage
*Les musiciens polonais et slaves, anciens et modernes. Dictionnaire biographique des compositeurs, chanteurs, instrumentistes, luthiers, constructeurs d’orgues, poète sacrés et lyriques, littérateurs et amateurs de l’art musical, Paris, Librairie Adrien Le Clère et Cie, 1857


La notice consacrée à Chopin
Elle se trouve pages 113 à 122
Cette notice est assez peu biographique. Je donne ici les extraits concernant plus directement la vie de Chopin.

Extraits
« Chopin (Frédéric). Le nom de ce célèbre pianiste compositeur doit être inscrit avec honneur dans l’histoire de la musique en Pologne. Né à Warsovie le 1er mars 1809 de parents français, il devint l’enfant chéri d’une terre qui lui donna le jour, et porta à sa patrie un attachement vif et sincère qu’un long séjour à l’étranger n’avait point affaibli. Le culte de Chopin pour la Pologne se peint dans sa musique ; les nuances les plus fines sont rendues avec bonheur dans ses polonaises, ses mazureks et ses ballades. […]
Il rendit un grand service à la musique polonaise en la faisant comprendre aux amateurs. Jusqu'à lui, les airs polonais n’avaient pas trouvé un interprète ayant autant de charme et de sensibilité. […]
Le premier maitre de piano de Chopin fut un musicien bohême*, nommé Zywny*, disciple de Séb. Bach*. […] Un journal raconte qu’à huit ans, Chopin composa une polonaise qui attira sur lui l’attention des connaisseurs. Le prince Antoine Radziwill*, vice-roi de Posen*, grand amateur de musique et compositeur de mérite lui-même, paya sa pension au Collège de Warsovie, et facilita ainsi l’éducation musicale de Chopin. . […] Placé sous la direction de Joseph Elsner, recteur et professeur du Conservatoire de Warsovie, il fit un cours complet d’harmonie, de composition et de contre-point. […] Parti pour l’Allemagne, il écrivit d’autres compositions non moins remarquables. […] et vint à Paris en 1831, apportant le manuscrit du premier livre de ses grandes études. . […]
Chopin donna son premier concert à Paris, lequel lui rapporta à peine de quoi payer ses frais. […]
Il fut très recherché comme professeur à Paris, lorsqu’il rencontra enfin la femme célèbre, dont la connaissance devait avoir une si grande influence sur sa destinée. . […] Une nouvelle ère sembla commencer pour le talent de Chopin, mais sa santé s’altéra successivement et nécessita un voyage à Majorque*. A son passage à Marseille, en 1839, Chopin put assister au service funèbre de l’infortuné Adolphe Nourrit*. […]
A son retour à Paris, il eut beaucoup de peine à se remettre ; . […] il négligea ses affaires ; cette circonstance et les conseils de ses chauds partisans le décidèrent à reparaitre en public. Après dix ans d’interruption, il donna un concert en 1844 dans les salons de Pleyel. […] Depuis cette époque, jusqu'à la révolution de 1848, il se fit entendre encore plusieurs fois chez Pleyel. […]
Obligé de quitter Paris pour l’Angleterre*, à cette époque de tourmente politique, il revint en France bientôt et ne quitta plus le lit. . […] Il expira le 17 octobre dans les bras de sa sœur et de ses amis. »
Il donne ensuite une longue citation de Liszt sur les funérailles de Chopin, puis une liste de ses œuvres (avec les dédicaces) et finit en évoquant les publications posthumes de Julien Fontana.

Notes
*bohême : Zywny était originaire du royaume de Bohême (alors partie de l'Empire d'Autriche) ; on dirait plutôt « tchèque »
*Zywny voir la pagLes amis polonais de Chopin (1810-1831)
*Séb. Bach : Jean-Sébastien Bach
*Antoine Radziwill : voir la page Les amis polonais de Chopin (1810-1831)
*vice-roi de Posen : Antoine Radziwill était à la tête du Grand-duché de Posen, partie du royaume de Prusse
*voyage à Majorque : le séjour à Majorque a lieu d'octobre 1838 à février 1839
*Adolphe Nourrit : voir la page Les amis français de Chopin
*l'Angleterre : 
*Julien Fontanavoir la page Les amis polonais de Chopin (1831-1849)


Commentaires
A venir



Création : 29 février 2016
Mise à jour : 12 mars 2016
Révision :

































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire