jeudi 5 mai 2016

264 Les institutions de l'émigration polonaise 4 : les sociétés d'assistance éducative

Quelques informations sur les institutions de l’émigration polonaise au XIXème siècle : les sociétés de bienfaisance et les sociétés d'assistance éducative


Classement : histoire ; Pologne ; France ; réfugiés



Sommaire
Sources
Sociétés d'assistance éducative
Institutions éducatives

Les sociétés de bienfaisance sont désormais étudiées sur une page spéciale.

Sources
*Journal des intérêts de la Pologne, tome 5, 1835, pages 326-328, rubrique Chronique polonaise, « Pologne proscrite » (lien)


Sociétés d'assistance éducative
Société polonaise des études ou Société d'aide scientifique (Towarzystwo Naukowej Pomocy) ou Société de secours aux étudiants polonais (Delphine Diaz)
Fondée le 29 décembre 1832 (et non pas le 29 novembre comme parfois indiqué).
Conseil dirigeant initial : prince Czartoryski (président), général Kniaziewicz, général comte Pac, M. Niemojowski, comte Louis Plater, Adam Mickiewicz, docteur Marcinkowski.
Membres ultérieurs (avant 1835) : J.-U. Niemcewicz, comte César Plater, Alexandre  Jelowicki (secrétaire), général Dembinski, M. Malinowski, M. Domeyko, prince Czetwertynski, M. Wrotnowski.
Adresse : 46, rue de l’Université (1835) [7ème arrondissement]
Aussi : Chez le général Pac, 26 rue Godot-de-Mauroy
Sources spécifiques :
*Premier compte-rendu de la SPE (2 février 1834) (lien) : ce document atteste le nom de « Société polonaise des études », ainsi que la date de la fondation.
*Article d’Alexandre Jelowicki dans son livre Rocznik Emigracji Polskiej: Pismo polityce i literaturze narodowej (Paris, 1836), page 63 (lien), évoquant notamment les « écoles polonaises » de Nancy et d’Orléans ; cet article atteste du nom polonais (« Towarzystwo naukowej pomocy ») dont le nom français n’est pas la traduction littérale.
*Delphine Diaz, page 172

Société polytechnique polonaise
Fondée le 15 mars 1835.
Conseil (1836) : général Bem (président), Narcis Olizar (vice-président), Joseph Kurowski, Dionise Maslowski, Jean Netrebski, Charles Tomaszewski, Janus Woronicz.
Adresse : 6, rue d’Alger [1er arrondissement, entre la rue de Rivoli et la rue Saint-Honoré, non loin de la place Vendôme]
Objectif : placement de travailleurs polonais, placement d’étudiants polonais dans les écoles spéciales (81 en 1836), etc.
*Rapport des travaux de la première année (1835-1836)

Société philotechnique polonaise (Polskie Towarzystwo Filotechniczne
Référence
« Okres działalności: 1838. Siedziba: Paryż.
Charakterystyka działalności
Towarzystwo zostało założone na początku 1838 r. przez następujące osoby: Alojzego Biernackiego, Kątskiego, J. S. Grabowskiego, podpułkownika Borzęckiego, Karola Forstera, Alberta Sowińskiego, Henryka Edwarda Chońskiego. Funkcjonowało w nim Koło Literacko– Artystyczno–Przemysłowe.
Towarzystwo miało charakter agencji handlowej, biura pośrednictwa sprzedaży wyrobów, ale poszukiwano także stanowisk pracy dla techników i rzemieślników, miano również udzielać porad zawodowych. Jego powstanie i działalność spotykały się z krytyką dużej części emigracji oraz prasy emigracyjnej.
W rezultacie zaprzestało działalności pod koniec 1838 r.
Literatura: J. Frejlich, Polskie Towarzystwo Przyjaciół Postępu Przemysłowego, „PT” 1908 nr 49 s. 584. »
Traduction
« Péridode d’activité : 1838. Siège : Paris.
Caractéristiques de l’activité
La Société a été fondée au début de 1838 par les personnes suivantes : Aloïs Biernacki, Kontski, J. S. Grabowski, lieutenant-colonel Borzęcki, Charles Forster, Albert Sowiński, Henri Edouard Chonski. En son sein fonctionnait un Cercle littéraire, artistique et industriel.
La Société avait le caractère d’une agence commerciale, d’un bureau d’entremise pour le vente de produit, mais elle recherchait aussi des placements pour les techniciens et les artisans et dispensait également des conseils professionnels. Son origine et son activité rencontrèrent la critique d’une grande part de l’émigration et de la presse d’émigration.
En conséquence, elle interrompit son activité vers la fin de 1838.
Bibliographie : Józef Frejlich, « La Société polonaise des Amis du Progrès industriel », Przegląd Techniczny, 1908, n°49, p. 584 (lien)
Notes
*Aloïs Biernacki
*Kontski
*J. S. Grabowski
*lieutenant-colonel Borzęcki
*Charles Forster
*Albert Sowiński
*Henri Edouard Chonski

Société d'éducation nationale des enfants des émigrés polonais
Fondée en 1841 par des réfugiés hors de la sphère du prince Czartoryski, en vue d’établir une école (qui sera l’Ecole polonaise, infra)
*Delphine Diaz, page 173

Institutions éducatives
Ecole polonaise dite Ecole des Batignolles
Fondée en octobre 1842 par Joseph Dwernicki et Antoni Gorecki à Chatillon-sous-Bagneux, puis transférée dès 1843 à Paris
Adresses : 
*1842 : Chatillon-sous-Bagneux
*1843 : Paris, Rue des Fossés-Saint-Jacques
*1844 : Paris, Boulevard des Batignolles
Voir : Delphine Diaz, page 173
Notes
*Joseph Dwernicki
*Antoni Gorecki

Institut polonais (pour l'éducation des jeunes filles nobles)
Fondé en 1845 par Anna Czartoryska née Sapieha (1799-1864), épouse d’Adam Czartoryski.
Dirigé par Anna Czartoryska elle-même, puis par sa belle-fille, Marguerite d’Orléans, épouse de Ladislas Czartoryski, assistée d’Elisabeth Dzialynska, épouse d’Adam Constant Czartoryski.
Adresse : hôtel Lambert, 2 rue Saint-Louis-en-l’Ile [4ème arrondissement]
Notes
*Anna Czartoryska : supra
*Marguerite d’Orléans (1846-1893) : fille de Louis-Philippe
*Ladislas Czartoryski (1828-1894) : fils d'Adam Jerzy Czartoryski
*Elisabeth Dzialynska (1826-1896)
*Adam Constant Czartoryski (1804-1880) : neveu d'Adam, fils de Constant (1773-1860)
[remarque : Isabelle (1830-1899), fille d'Adam, a épousé Jan Kanty Działyński (1829-1880)]




Création : 5 mai 2016
Mise à jour : 23 juin 2016
Révision : 23 juin 2016
Auteur : Jacques Richard
Blog : Sur Frédéric Chopin Questions historiques et biographiques
Page : 264 Les institutions de l'émigration polonaise 4 : les sociétés d'assistance éducative
Lien : http://surfredericchopin.blogspot.fr/2016/05/264-les-institutions-de-lemigration.html

































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire