mercredi 18 mai 2016

265 La Société littéraire des Polonais réfugiés (1831)

Quelques informations sur la Société littéraire des Polonais réfugiés (Towarzystwo Literackie Polaków Tułaczów) créée en 1831 par Joachim Lelewel



Classement : histoire ; Pologne ; France ; réfugiés






Sommaire
Sources principales
Les membres de la Société (notices biographiques)


La Société littéraire des Polonais réfugiés (Towarzystwo Literackie Polaków Tułaczów) a été fondée en décembre 1831 par Joachim Lelewel.
Le but était la publication dans les pays d’Europe occidentale d’ouvrages d’auteurs polonais.
La direction était assurée par Joachim Lelewel (président), Maurice Mochnacki (vice-président) et Joseph Meyzner (secrétaire).
Son activité semble avoir été de courte durée.


Sources principales
Références : note 194 (page 113) du Journal de Bogdan Janski édité par Andrzej Jastrzębski (Rome, 2001) ; cette source est d’autant plus intéressante qu’elle en inclut une seconde, un article du journal Le Constitutionnel du 9 janvier 1832.
Texte polonais
« Towarzystwo Literackie powstało w Paryżu 24 grudnia 1831 r. z inicjatywy J. Lelewela jako Towarzystwo Literackie Polaków Tułaczów. Zamierzało ono propagować kulturę polską na Zachodzie, zapoznawać Europę z historią Polski i z pi- śmiennictwem poprzez przekłady celniejszych dzieł polskich autorów. J. Lelewel planował około 50 tomów przekładów, które byłyby podejmowane przez wydziały językowe, na jakie dzieliłoby się towarzystwo. Liczyło ono trzydziestu kilku członków emigrantów oraz kilku Francuzów polonofilów. Prezesem towarzystwa był J. Lelewel, jego zastępcą M. Mochnacki, sekretarzem zaś Józef Mayzner. Plan Lelewela, faworyzujący dzieła pisarzy polskich XVIII w., uwzględniający w mniejszym stopniu i niezbyt trafnie pisarzy romantycznych, wywołał ze strony Mochnackiego opozycję. Działalność towarzystwa okazała się krótkotrwała (por. Listy emigracyjne Joachima Lelewela. Wyd. cyt. , t. I, s. 10. –Listy Maurycego Mochnackiego i jego brata Kamila... [w:] Dzieła. Tom I, Poznań 1863). O powstaniu i składzie osobowym towarzystwa doniósł „Le Constitutionel. Journal du commerce, politique et littéraire”. Lundi 9 Janvier 1832 Numéro 9 [strona 2]. Z tego doniesienia można się dowiedzieć, że B. Jański należał do towarzystwa. Oto tekst francuski z „Le Constitutionnel”:  „Les Polonais réunis en France ont formé, le 24 décembre 1831, et sous la présidence de M. Joachim Lelewel, une Société littéraire des réfugies polonais... Ce sont: MM. Bartholomé Beniowski, Léonard Chodzko, Jean Czynski, Kasimir Dobrowolski, Antoine Gorecki, Jean Grotkowski, Adam Gurowski, Antoine Hluszniewicz, Bogdan Janski, Albert Kazimirski, Joseph Kondratowicz, Thadé Krempowiecki, Joseph Maliński, Joseph Meyzner, Maurice Mochnacki, Camille Mochnacki, Julien Mrozowski, Antoine Oleszczynski, Wladislas Oleszczynski, Jean Kasimir Ordyniec, Valérien Pietkiewicz, Pluzanski, Michel Podczaszynski, Léonard Rettel, Fabien Sarnecki, Michel Skibicki, Jules Slowacki, Roman Soltyk, Albert Sowinski, Charles–Edouard Wodzinski, Louis Wolowski, Kasimir Wolowski, Adam Wolowski, Louis Zambrzycki, Georges Zenowicz”. »

Traduction
« La Société littéraire a été fondée à Paris le 24 décembre 1831 à l’initiative de Joachim Lelewel sous le nom de Société littéraire des Polonais réfugiés. Son intention était de faire connaître la culture polonaise dans l’Occident, d’initier l’Europe à l’histoire et à la littérature de la Pologne par la traduction des œuvres les plus remarquables d’auteurs polonais. J. Lelewel envisageait environ 50 volumes de traductions, qui seraient entreprises par des départements linguistiques entre lesquels se répartiraient les membres de la société. Elle comptait quelque trente membres émigrés et quelques Français polonophiles. Le président de la société fut J. Lelewel, son vice-président Maurice Mochnacki, son secrétaire Joseph Mayzner. Le plan de Lelewel, qui favorisait les œuvres d’écrivains polonais du XVIIIème siècle, et prenait en considération à un moindre degré et de façon pas trop pertinente les écrivains romantiques, suscita une opposition de la part de Mochnacki. L’activité de la société se révéla de courte durée (Voir : Lettres d’émigration de Joachim Lelewel, tome I, page 10 ; Lettres de Maurice Mochnacki et de son frère Camille… dans : Œuvres, tome I, Poznan, 1863). On trouve un compte-rendu de la création et de la composition de la société dans Le Constitutionnel du lundi 9 janvier 1832, page 2. Ce compte-rendu permet de se rendre compte que Bogdan Janski était membre de la société : ”Les Polonais réunis en France ont formé, le 24 décembre 1831, et sous la présidence de M. Joachim Lelewel, une Société littéraire des réfugies polonais... Ce sont: MM. Bartholomé Beniowski, Léonard Chodzko, Jean Czynski, Kasimir Dobrowolski, Antoine Gorecki, Jean Grotkowski, Adam Gurowski, Antoine Hluszniewicz, Bogdan Janski, Albert Kazimirski, Joseph Kondratowicz, Thadé Krempowiecki, Joseph Maliński, Joseph Meyzner, Maurice Mochnacki, Camille Mochnacki, Julien Mrozowski, Antoine Oleszczynski, Wladislas Oleszczynski, Jean Kasimir Ordyniec, Valérien Pietkiewicz, Pluzanski, Michel Podczaszynski, Léonard Rettel, Fabien Sarnecki, Michel Skibicki, Jules Slowacki, Roman Soltyk, Albert Sowinski, Charles–Edouard Wodzinski, Louis Wolowski, Kasimir Wolowski, Adam Wolowski, Louis Zambrzycki, Georges Zenowicz” »


Les membres de la Société
*Bartholomé Beniowski (Bartłomiej Beniowski, 1800-1867), médecin militaire ; dans l’armée russe, puis passe du côté des insurgés ; réfugié en France ; puis en Angleterre [notice de la Wikipédia polonaise]
*Léonard Chodzko (Leonard Chodźko, 1800-1871), historien, géographe et homme politique polonais ; installé en France avant l’insurrection de 1830 ; membre du Comité central en faveur des Polonais (1831)
*Jean Czynski (Jan Czyński, 1801-1867), né à Varsovie, participant à l’insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; membre de la Société des Amis du Progrès ; puis en Belgique et en Angleterre ; mort à Londres [notice Wikipédia [pas terrible])]
*Kasimir Dobrowolski, probablement Boleslas Casimir Dobrowolski (Bolesław Kazimierz Dobrowolski, ??) : peu documenté ; réfugié en France ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes (1831) 
*Antoine Gorecki (Antoni Gorecki, 1787-1861), poète ; né à Wilno ; étudiant en lettres à l’université de Wilno ; dans l’armée du duché de Varsovie ; participant à l'insurrection de 1830-1831, comme officier et diplomate ; réfugié en France ; membre du Comité Dwernicki ; proche de Czartoryski, de Mickiewicz, de Janski ; mort à Paris ; cimetière de Montmorency [notice de la Wikipédia polonaise] [notice du Grand Dictionnaire universel] 
*Jean Grotkowski (Jan ou Jan Wojciech Grotkowski, ??) : cité à plusieurs reprises (notamment dans le Journal de Bogdan Janski)  ; réfugié en France ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; pas de renseignements plus précis
*Adam Gurowski (1805-1866), né à Kalisz ; frère d’Ignace Gurowski (ami du marquis de Custine) ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; membre du Comité national polonais ; amnistié, revient dans le royaume de Pologne ; émigre de nouveau en 1844 ; part en 1849 pour les États-Unis ; meurt à Washington ; auteur de La Véritésur la Russie et sur la révolte des provinces polonaises
*Antoine Hlusniewicz (Antoni Hłuśniewicz ou Hłuszniewicz, 1793-1861), médecin (université de Wilno, 1822) ; médecin militaire pendant l'insurrection, député à la Diète ; réfugié en France ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; membre de la Société des Amis du Progrès ; membre du Comité national polonais ; puis de la Société démocratique polonaise [voir note 428, page 181, du Journal de Bogdan Janski]
*Bogdan Janski (Bogdan Teodor Jański, 1807-1840), né à Grojec (30 km au sud de Varsovie) ; étudiant de l’université de Varsovie (1825-1828) ; puis voyage en Europe avec une bourse d'études ; devient saint-simonien ; soutient l’insurrection de 1830-1831, puis décide de rester en exil ; revient au catholicisme en 1833-1834 ; cofondateur avec Mickiewicz de l’Association des Frères Unis (1834) ; fonde la « maison Janski » (1836) ; puis vient à Rome ; mort à Rome ; laisse des directives qui sont à l’origine de l’ordre des Résurrectionistes [notice de la Wikipédia polonaise]
*Albert Kazimirski (Wojciech Kazimirski-Biberstein, 1808-1887), né à Grojec (au sud de Lublin) ; étudiant en langues orientales (université de ??Varsovie, de Berlin) ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; proche de Joachim Lelewel ; cofondateur avec Mickiewicz de la Société slave de Paris ; interprète du ministre des Affaires étrangères ; auteur de dictionnaires et de traductions (entre autres du Coran) ; aussi appelé « Albin de Biberstein » [notice Wikipédia]
*Joseph Kondratowicz (Józef Kondratowicz, 1808-ca 1860), peintre ; cartographe dans l’armée du royaume de Pologne ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; membre de la Société littéraire des Polonais réfugiés (1831) ; mène des activités d’illustrateur ; s’installe ensuite dans le Grand-duché de Posen, puis à Breslau ; revient finalement dans le royaume de Pologne ; meurt à Varsovie [notice IPSB]
*Thadé Krempowiecki : Thaddée Krempowiecki (Tadeusz Krępowiecki, 1798-1847), membre de la Société patriotique ; soldat pendant l’insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France membre de la Société des Amis du Progrès ; un des fondateurs de la Société démocratique polonaise [notice de la Wikipédia polonaise] [notice Onet-Wiem]
*Joseph Malinski (Józef Maliński, ??), cité plusieurs fois, mais peu documenté
*Joseph Meyzner (Józef Meyzner, 1803-1841), né en Cujavie ; participant à l'insurrection de 1830-1831 (capitaine) ; réfugié en France ; exclu de l’amnistie par Nicolas 1er ; assigné à Besançon ; responsable du journal polonais édité dans cette ville en 1833, Pismo wzajemnego oświecania się (10 numéros) ; membre de la Société démocratique polonaise ; auteur de poèmes militants ; meurt à Paris [notice PWN]
*Maurice Mochnacki (Maurycy Mochnacki, 1803-1834), né à Bojaniec (au nord de Lwow) ; étudiant en droit (université de Varsovie), mais réprimé dès cette époque pour ses activités militantes ; travaux divers ; fonde et dirige la Gazette polonaise (1827-1829) ; pendant l’insurrection, fait partie des éléments les plus radicaux ; enrôlé dans l’armée, participe à plusieurs batailles ; réfugié en France ; condamné à mort par les autorités russo-polonaises (1834) ; mort à Auxerre (tuberculose) ; auteur de Powstanie narodu polskiego [notice de la Wikipédia polonaise (un pavé, bien que pas très long !)]
*Camille Mochnacki (Kamil Mochnacki, 1806-1833), réfugié en France ; mort à Hyères [notice Sejm Wielki]
*Julien Mrozowski (Julian Mrozowski, ??) : peu documenté
*Antoine Oleszczynski (Antoni Oleszczyński, 1794-1876), peintre et graveur ; né dans la région de Lublin ; formé à l’Académie de Saint-Pétersbourg ; voyage à partir de 1825 (Paris, Florence), puis se fixe à Paris ; en 1832, décline un emploi à l’Académie des Beaux-Arts (russe) auteur des Variétés polonaises [notice de la Biographie des hommes du jour, volume 2, p. 114] [notice de la Wikipédia polonaise]
*Wladislas Oleszczynski (Wladyslaw Tomasz Kazimierz Oleszczyński, 1807-1866), sculpteur ;  frère d’Antoine ; étudiant en beaux-arts de l’université de Varsovie, bénéficie d’une bourse pour aller à Paris (il est accompagné par Antoine) ; revient à Varsovie en 1830 ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; rentre en Pologne (Varsovie) en 1857 ; en 1865, se rend à Rome pour raisons professionnelles ; meurt à Rome ; inhumé au cimetière de Montmorency [notice de la Wikipédia polonaise]
*Jean Kasimir Ordyniec (Jan Kazimierz Ordyniec, 1797-1863), né en Wolhynie ; étudiant de l’université de Wilno (1824) ; travaille à Varsovie (Dziennik Warszawski, 1826-1829) ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié à Paris ; bibliothécaire de la Société démocratique polonaise ; conservateur de la Bibliothèque polonaise ; mort à Paris [notice de la Wikipédia polonaise]
*Valérien Pietkiewicz (Walerian Pietkiewicz, 1805-1843), député à la Diète, mort à Tours [notice Sejm Wielki]
*Pluzanski : sans doute Ignace Pluzanski (Ignacy Romuald Płużański, (1803-1879), né à Chorzelow (15 km au sud-ouest de Sandomir) ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; membre de la Société démocratique polonaise ; admis à domicile en 1852 (il est alors « teneur de livres ») ; mort à Paris [en 1832, il y a aussi un Michel et un Joseph Pluzanski, respectivement à Besançon et Angoulême] [notice PWN]
*Michel Podczaszynski (Michał Podczaszyński, 1800-1835), journaliste ; né à Krzemeniec ; étudiant à Wilno, puis Varsovie ; journaliste au Dziennik Warszawskie (Maurice Mochnacki) ; puis à Gazeta Polska ; installé à Paris en 1829 (??) ; édite Pamiętnik emigracji polskiej en 1832-1833 ; mort à Paris [notice de la Wikipédia polonaise]
*Léonard Rettel (Leonard Łazarz Rettel, 1811-1885), écrivain ; né dans la région de Tarnopol ; élève du lycée de Varsovie ; étudiant en droit à l’université de Varsovie ; membre du complot de Wysocki ; officier pendant l’insurrection de 1830-1831 ; condamné à mort ; membre du Comité national polonais ; un des fondateurs de la Société démocratique polonaise ; proche de Mickiewicz et de Chopin ( ???) ; en 1848, organisateur de la Légion de Mickiewicz en Italie ; pendant l’insurrection de 1863, représentant des insurgés en Espagne ( ?) ; mort à Paris ; cimetière du Montparnasse [notice de la Wikipédia polonaise]
*Fabien Sarnecki (Fabian Juliusz Sarnecki, 1800-1894), peintre ; né dans la région de Kalisz ; mort à Poznan ; peu documenté [notice de la Wikipédia polonaise]
*Michel Skibicki (Michał Skibicki, ??) : frère du sénateur (polonais) François Skibicki (1796-1877) ; élève du lycée de Krzemieniec ; ami de Balzac
*Jules Slowacki (Juliusz Słowacki, 1809-1849), poète ; né à Krzemeniec ; élève du lycée de Krzemeniec ; étudiant en droit à l’université de Wilno ; fonctionnaire du Trésor du royaume de Pologne à partir de 1829 ; durant l’insurrection de 1830-1831, travaille pour la diplomatie insurgée, notamment à Dresde, puis à Paris et Londres ; réfugié en France ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; réside en Suisse, notamment à Genève (1833-1836) ; voyage en Italie puis en Grèce et au Moyen-Orient ; revient à Paris au début des années 1840 ; en 1848, se rend en Posnanie dans la perspective d’un soulèvement éventuel ; renvoyé en France en juillet 1848 ; mort de tuberculose à Paris [notice de la Wikipédia anglaise]
*Roman Soltyk (Roman Sołtyk, 1790-1843), officier ; né à Varsovie ; officier de l’armée du duché de Varsovie ; puis du royaume de Pologne ; démissionne en 1816 ; député à la Diète en 1829 ; vice-président de l’Association patriotique ; initiateur de la déchéance de Nicolas 1er en janvier 1831 ; officier de l’armée insurgée, général en septembre 1831 (??) ; réfugié en France ; condamné à mort ; auteur de plusieurs ouvrages historiques ; mort à Saint-Germain-en-Laye [notice de la Wikipédia polonaise]
*Albert Sowinski (Wojciech Sowiński, 1805-1880), musicien (pianiste et compositeur) ; né en Podolie ; vient à Paris en 1827 (ou 1830) ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; auteur de plusieurs ouvrages musicologiques ; mort à Paris (notice plus détaillée : NB)
*Charles-Edouard Wodzinski (Karol Edward Wodziński, 1807-1837) ; peu de documentation (cf. Index biograficznypage 1740)
*Louis Wolowski (Ludwik Wołowski, 1810-1876), juriste et économiste ; né à Varsovie, fils de François (ca 1780-1844) ; élève du lycée Henri-IV à Paris de 1823 à 1827 ; étudiant aux universités de Heidelberg (droit) et de Tübingen (économie) ; durant l’insurrection, capitaine d’état-major, puis secrétaire de la légation polonaise à Paris ; réfugié en France ; marié à une Française en 1833 ; naturalisé français en 1834 ; fondateur de la Revue de législation et de jurisprudence ; élu député en 1848 et 1849 ; de nouveau en 1871 ; sénateur inamovible en 1875, mais ne siège pas ; mort à Gisors (Eure) [notice Wikipédia] [voir la page A propos de François Wolowski]
*Kasimir Wolowski : Casimir Wolowski (Kazimierz Wołowski, ??1813-1877), né à ?? ; ?? frère de Louis ; auteur de plusieurs ouvrages : Etudes sur la Pologne (1863), Méditations religieuses (1863) ; mort à Paris ; cimetière du Père-Lachaise [identification problématique]
*Adam Wolowski (Adam Wołowski, ??), cité, mais pas documenté
*Louis Zambrzycki (Ludwik Tadeusz Zambrzycki, 1803-1834), né à ?? ; officier durant l’insurrection de 1830-1831, député à la Diète en 1831 ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; mort à Paris [notice de la Wikipédia polonaise]
*Georges Zenowicz : Georges de Despots de Zenowicz (Jerzy Despots-Zenowicz, ca 1780-1853) ; né en Lithuanie ; officier ou soldat dans la Grande Armée ; aurait contribué à la défaite de Waterloo en raison de la mauvaise transmission d’un message de Napoléon à Grouchy (affaire rendue publique seulement en 1848) ; auteur de plusieurs ouvrages ; mort à Bruxelles




Création : 18 mai  2016
Mise à jour :
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Sur Frédéric Chopin Questions historiques et biographiques
Page : 265 La Société littéraire des Polonais réfugiés (1831)
Lien : http://surfredericchopin.blogspot.fr/2016/05/la-societe-litteraire-des-polonais.html
































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire