jeudi 28 février 2013

32 Frédéric Skarbek par Mélanie Waldor (1834)

Une des plus anciennes notices biographiques consacrées à Frédéric Skarbek


Classement : question biographiques ; Frédéric Skarbek






Cette notice se trouve dans l’édition française du roman historique Tarlo (ouvrage disponible à la Bibliothèque polonaise de Paris, cote 3965) :

La page de garde contient les indications suivantes :
« Tarlo, roman polonais de M. le comte Frédéric de Skarbek ; traduit par M. Charles Forster, de Varsovie, et publié par Mme Mélanie Waldor. »
« Paris. Moutardier, Libraire-éditeur, rue du Pont-de-Lodi, n° 8. 1834 »

Mélanie Waldor est l'auteur de l'« Avant-propos », concernant la publication en France d’ouvrages étrangers : « Avant la grande Révolution de 1789, nous n’avions qu’une bien faible idée des littératures nationales de la Suède, du Danemarck, de la Pologne et de la Russie. […]
Il est aussi des circonstances qui augmentent cet avide et noble désir que nous avons de connaître les pas que les nations du Nord font dans une carrière où nous les avons devancés depuis si longtemps ; et les malheurs de la Pologne, la sympathie qui existe entre [nos] deux peuples […] doivent inspirer une curiosité vive et naturelle pour la littérature moderne de ces aniciens Slaves, qui ont mérité d’être appelés les Français du Nord. »
Elle évoque ensuite quelques auteurs : Lelewel, Niemcewicz, Mickiewicz, déjà reconnus comme poètes ; Skarbek, Niemcewicz, Wenzyk, Bernatowicz encore inconnus comme romanciers.
Elle indique aussi, qu’elle a retouché le texte : « j’ai cru devoir ajouter un peu d’amour à des pages tout imprégnées du sang des batailles, et du style froid et laconique de l’Histoire. »

Elle présente enfin l’auteur :
« M. le comte Frédéric de Skarbek, professeur d’économie politique, à l’université de Varsovie, membre de l’Académie de cette ville, est auteur de divers ouvrages qui ont étendu sa réputation en Europe. Envoyé par son gouvernement pour visiter les prisons de la Hollande, de l’Angleterre et de la France, il fut reçu à Paris, membre de la Société philotechnique, et y lut une savante introduction à sa Théorie des Lois sociales ; ouvrage qu’il a dû publier dans notre langue, et qui joint à une grande justesse d’aperçus une véritable profondeur. »

Au moment de la publication, cette notice n'est probablement plus à jour, puisque l'université de Varsovie a été fermée en 1833 ; en ce qui concerne « l’Académie », il doit s'agir de la Société des Amis des sciences, elle aussi fermée après l'insurrection de 1830-31

Notes
Mélanie Waldor (1792-1871) est une femme de lettres de l'époque romantique (cf. notice Wikipédia)
Charles (Karol) Forster (1800-1879) est un écrivain polonais émigré à Paris après l'insurrection (cf. notice Wikipédia-pl et une liste d'ouvrages)



Création : 28 février 2013
Mise à jour : 12 mars 2014
Révision : 12 mars 2014




























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire