lundi 4 mars 2013

35 Frédéric Skarbek : Théorie des richesses sociales

Quelques remarques sur son principal livre d’économie, paru en français en 1829


Classement : Frédéric Skarbek








Aller à la page Frédéric Skarbek




L’ouvrage Théorie des richesses sociales, suivie d'une Bibliographie de l'économie politique est disponible à la Bibliothèque polonaise de Paris (cote 5208), à la BnF (cf. notice) et dans quelques bibliothèques universitaires (cf. catalogue SUDOC)

Page de titre
« THEORIE DES RICHESSES SOCIALES,
PAR LE COMTE
FREDERIC SKARBEK,
DOCTEUR EN PHILOSOPHIE,
PROFESSEUR DES SCIENCES ECONOMIQUES ET ADMINISTRATIVES
A L’UNIVERSITE ROYALE DE WARSOVIE*,
MEMBRE DE PLUSIEURS SOCIETES SAVANTES*.
SUIVIE
D'UNE BIBLIOGRAPHIE
DE L'ECONOMIE POLITIQUE.

PARIS.
A. SAUTELET ET CIE, LIBRAIRES-EDITEURS
RUE DE RICHELIEU, N° 14.
ALEXANDRE MESNIER, LIBRAIRE,
PLACE DE LA BOURSE
MDCCCXXIX. »

La préface de l’auteur
Elle est assez conséquente, une quinzaine de pages.
Il y écrit notamment :

« J’ai rédigé cet ouvrage dans une langue étrangère, pour le soumettre au jugement d’un public plus nombreux, et pour trouver dans tous les pays de l’Europe des lecteurs qui sauront rectifier les erreurs dans lesquelles je puis être tombé, et apprécier mon intention principale, celle de diriger l’attention de tous les auteurs d’économie sociale sur la nécessité d’établir pour ainsi dire une unité de croyance dans cette science, et de fixer d’une manière immuable les bases sur lesquelles elle doit reposer. » (12-13)

« Appelé à faire un cours d’économie politique dans l’université de Warsovie, j’ai senti par ma propre expérience combien il était difficile de donner une idée juste et complète des richesses nationales à ceux qui abordent la science pour la première fois, et d’en exposer les principes en combattant pour ainsi dire les idées fausses que chacun apporte de la vie commune sur les notions que doit donner la science que l’on enseigne. » (13)

« J’ai publié en 1820 un ouvrage polonais sous le titre de Principes élémentaires de l’Economie nationale. Cet ouvrage, rédigé d’après les écrits des auteurs les plus recommandables, et notamment d’après Adam Smith, J. B. Say, J. C. Kraus, Storch et autres, est divisé en cinq parties […]. Une étude suivie dans l’espace de sept années, pendant lesquelles j’ai été constamment occupé à faire un cours public d’économie politique, et par là à commenter mon propre ouvrage, et en outre une critique qui en a été faite en Allemagne dans la feuille littéraire de Leipsick, m’ont fait apercevoir les défauts du plan et des détails de cet ouvrage. » (15-16)

Notes
*Warsovie : orthographe courante à cette époque
*Sociétés savantes : Société des amis des sciences (Varsovie), Société philotechnique (Paris)



Création : 4 mars 2013
Mise à jour : 12 mars 2014
Révision : 12 mars 2014




























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire