lundi 9 décembre 2013

136 Les passeports de Chopin

Quelques réflexions générales sur la question des passeports de Chopin


Classement : droit ; biographie ; Frédéric Chopin





Les écrits sur Chopin évoquent surtout deux passeports : celui du voyage de Vienne à Paris en 1831 ; celui du voyage en Angleterre en 1837.

Le premier (établi à Vienne) fait partie de la tradition biographique parce que d’une part, Chopin aurait eu du mal à l’obtenir, et que, d’autre part, il est en relation avec une phrase, citée par Liszt : « dire que je ne suis ici [à Paris] qu’en passant ». Ce passeport est aussi mentionné à propos de l'épisode (1834) du refus de Chopin de faire une « demande de renouvellement » auprès de l'ambassade russe.

Le second (établi à Paris) est connu parce qu’il a été conservé et qu'il donne un signalement de Chopin. 

Marie-Paule Rambeau évoque aussi le passeport établi en 1830 pour le trajet de Varsovie à Vienne.

Si on se reporte à la liste  de ses voyages, on constate que Chopin a eu beaucoup d’autres occasions d’utiliser un passeport (ou d’être inscrit sur un passeport familial).

Il est allé
1) depuis la Pologne
*dans le Grand-duché de Posen : 1825, 1827, 1828, 1829
*en Prusse : 1826, 1827, 1828, 1829, 1830
*en Saxe : 1829, 1830
*en Autriche : 1829, 1830
2) depuis l’Autriche (1831)
*en Bavière, au Wurtemberg, en France
3) depuis la France
*en Belgique : 1833
*en Prusse (Rhénanie) : 1834, 1835, 1836
*en Autriche : 1835, 1836
*en Saxe : 1835, 1836
*au Royaume-Uni : 1837, 1848
*en Espagne : 1838
*en Italie : 1839

Cela amène à poser un certain nombre de questions, d’abord en ce qui concerne le royaume de Pologne :
*Quelle était la réglementation concernant les passeports ?
*Y utilisait-on des passeports intérieurs ?
*Les passeports y étaient-il du type « livret » (comme les passeports actuels valides plusieurs années) ou du type « feuille de route » (valable pour un seul voyage, comme c'était le cas en France à l'époque) ?
*Quelle autorité émettait les passeports ? 
A priori, on peut penser que cela relevait de la commission de l'Intérieur du royaume de Pologne, donc d'une autorité polonaise, et non pas russe. En revanche, il semble qu'en l'absence de toute représentation du royaume de Pologne à l'étranger, c'est l'ambassade russe qui s'occupait des passeports polonais.
*Quel type de passeport permettait à un habitant du royaume d’aller dans le Grand-duché de Posen ? 
Formellement en effet, selon le traité de Vienne, le Grand-duché n'était pas annexé à la Prusse, mais était une province polonaise sous contrôle du roi de Prusse, Grand-duc de Posen.

En ce qui concerne la France, en plus des questions générales sur le sujet, on doit s’intéresser aux problèmes particuliers concernant les voyages des réfugiés polonais des années 1830 et 1840.


A venir
*Le passeport de 1830
*Le passeport de 1831 (et l'épisode de 1834)
*la règlementation des passeports dans le royaume de Pologne



Création : 9 décembre 2013
Mise à jour : 5 novembre 2014
Révision : 5 novembre 2014




























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire