mercredi 26 avril 2017

289 Le Comité de l'émigration polonaise ou Comité Dwernicki (1832)

Quelques informations sur le Comité fondé par le général Joseph Dwernicki en octobre 1832 (Comité national de l’émigration polonaise)


Classement : histoire ; France ; Pologne ; réfugiés polonais




Troisième partie : La nationalité de Frédéric Chopin, notamment :





Informations générales 
Dénominations
*Komitet Narodowy Emigracji Polskiej (Comité national de l'émigration polonaise) 
*Komitet Narodowy Polski i Ziem Zabranych (Comité national de la Pologne et des Territoires volés)
*Komitet Narodowy Tułactwa Polskiego (Comité national de l’exil polonais)
*Komitet Dwernickiego (Comité Dwernicki).

Création
Il est fondé le 22 octobre 1832 par le général Dwernicki, après une réunion de délégués des dépôts de province (lien).
Membres notables : Julien Sierawski, Jean-Népomucène Uminski, Jean Leduchowski, Théodore Morawski, François Wolowski, Michel Hube, André Plichta, Alexandre Jelowicki, Stanislas Worcel.
Adresse : ?

Objectifs
Il s’agit en principe d’élargir le Comité national polonais (lien), fondé en décembre 1831, à l'ensemble de l'émigration polonaise présente en France dans les dépôts ; selon le texte de Raspail (cité ci-dessous), il s’agit d’une manœuvre destinée à affaiblir l’influence de Joachim Lelewel sur l’émigration.

Historique
Joachim Lelewel refusant d'en faire partie, il devient une organisation scissionniste, entrainant une certaine radicalisation du CNP (Appel au peuple russe) et sa destruction en décembre 1832 du fait de la répression gouvernementale.
Le Comité Dwernicki poursuit son existence jusqu'en mai 1834.


Documentation
1) un livre de François Raspail
*François-Vincent Raspail, De la Pologne sur les bords de la Vistule et dans l'émigration, Paris, 1839, chapitres X et XI [lien]), pages 89-91

« Page 89
La loi du 21 avril 1832, contre les réfugiés, ayant été promulguée, le parti aristocratique sollicité du gouvernement l’autorisation d’introduire une espèce de discipline militaire dans l’émigration polonaise ; mais l’exécution de ce plan ayant offert des difficultés trop graves, le gouvernement se contenta d’instituer des commandants de dépôts, sans la permission desquels il n’était permis à aucun réfugié de s’éloigner de sa résidence, et

90
devant qui chacun d’eux était tenu de se présenter une fois par semaine.
Par cette mesure, l’aristocratie obtenait, sinon la soumission, du moins, la direction de l’émigration tout entière ; elle avait un moyen matériel d’influence ; et elle s’en servit aussitôt, en obtenant, des conseils de dépôts, une adresse au prince Adam Czartoryski, dans laquelle les signataires conféraient au prince leurs pleins pouvoirs, pour entrer en négociation avec les puissances étrangères, au sujet des affaires de la Pologne ; en même temps, on y émettait le vœu de la formation d’un nouveau comité central, par le motif que le comité présidé par M. Lelewel n’avait été nommé que par les émigrés résidant à Paris ; conformément à cette motion, chaque dépôt envoya à Paris deux députés, qui, s’étant réunis le 22 octobre 1832, installèrent, sous la présidence du général Dwernicki, un comité composé des généraux Julien Sierawski, Jean-Népomucène Uminski, du nonce à la diète le comte Jean Leduchowski, de l’ex-ministre des Affaires étrangères Théodore Morawski, du député François Wolowski, du maitre des requêtes Michel Hube, du conseiller d’Etat André Plichta, des nonces à la diète Alexandre Jelowicki et de M. Stanislas Worcel. MM. Lelewel et Zwiérkowski, appelés à faire partie de ce comité, refusèrent de venir y prendre place ; et c’est

91
même dans le but de rompre tout-à-fait avec la nuance d’opinion d’où émanait cette commission polonaise, et, comme ils le disaient eux-mêmes, pour garder l’honneur sauf dans leur défaite, que ces deux honorables membres se décidèrent à publier une proclamation aux Russes, que l’émigration démocratique leur avait vainement demandée jusque là. »

2) Notice de la Wikipédia polonaise (version du 11 novembre 2009)
« Komitet Narodowy Polski i Ziem Zabranych, Komitet Emigracji Polskiej, Komitet Dwernickiego – organizacja polityczna Wielkiej Emigracji, grupująca postępowe żywioły umiarkowane, istniejąca w latach 1832-1834. Prezesem jej był Józef Dwernicki, członkami m. in. Aleksander Jełowicki, Kamil Mochnacki. Pozostawał w opozycji do Komitetu Narodowego Polskiego Joachima Lelewela.
Bibliografia
*Bronisław Pawłowski, Józef Dutkiewicz, « Józef Dwernicki », w: Polski Słownik Biograficzny, t. VI, Kraków 1948, s. 19-22.
*Stefan Kieniewicz, Historia Polski 1795-1918, Warszawa 1987 »
Traduction

« Le Comité national de la Pologne et des Terres volées, ou Comité de l’émigration polonaise, ou Comité Dwernicki, est une organisation politique de la Grande Emigration, regroupant des éléments progressistes modérés, existant dans les années 1832-1834. Elle avait pour président Joseph Dwernicki, et pour membres, entre autres, Alexandre Jelowicki et Camille Mochnacki. Elle se situait dans l’opposition au Comité national polonais de Joachim Lelewel. »

3) Notices Encyclopedia PWN
Référence générique : Komitet Emigracji Polskiej (cette notice évoque d’autres comités pouvant correspondre à cet énoncé)
« Komitet Narodowy Emigracji Polskiej, Komitet Dwernickiego, Komitet Narodowy Tułactwa Polskiego, centrowe ugrupowanie polit. utworzone 22 X 1832 w Paryżu przez gen. J. Dwernickiego, w celu polit. zjednoczenia emigracji. »

Référence spécifique : Komitet Narodowy Emigracji Polskiej (lien)
« Komitet Narodowy Emigracji Polskiej, Komitet Dwernickiego, Komitet Narodowy Tułactwa Polskiego, centrowe ugrupowanie polit. utworzone 22 X 1832 w Paryżu przez gen. J. Dwernickiego, w celu polit. zjednoczenia emigracji; starał się bezskutecznie o doprowadzenie do kompromisu między demokr. odłamami emigracji; rozwiązał się 15 V 1834. »
Traduction :

« Le Comité national de la Pologne et des Terres volées, ou Comité Dwernicki, ou Comité national de l’exil polonais, est un groupe politique centriste créé le 22 octobre 1832 à Paris par le général J. Dwernicki, dans un but d’unification de l’émigration ; il s’efforça en vain de promouvoir un compromis entre les fractions démocratiques de l’émigration ; il se dissolvit le 15 mai 1834 »


Les membres de la direction : précisions biographiques
*Joseph Dwernicki (Józef Dwernicki h. Sas), 1779-1857), officier ; né à Varsovie d'une famille de Podolie ; formation militaire ; participe à la guerre de 1809 ; devient capitaine ; participe aux campagnes de 1812-1814 ; colonel en 1814 ; dans l'armée du royaume de Pologne ; général de brigade en 1829 ; participe à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; fondateur du Comité national de l’émigration polonaise ; s'installe à Londres en 1834 ; revient en Galicie en 1848 ; mort à Lopatyn, près de Lwow (chez Adam Zamoyski) [notice de la Wikipédia anglaise]
*Michel Hube (Michał Hube, 1775-1840), juriste ; né dans la région de Bydgoszcz (dans la partie restée prussienne après 1807) ; élève du gymnase de Walcz ; étudiant en droit à l’université de Varsovie ; juge d’instruction à Varsovie ; travaille dans l’administration du royaume de Saxe ; revient à Varsovie en 1814 ; membre du Conseil d’Etat du royaume de Pologne ; membre de la Commission de la Justice ; ordre de St Stanislas par Alexandre 1er ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; membre du conseil du Comité national polonais ;  membre du Comité Dwernicki ; expulsé en province en décembre 1832 (Normandie) ; revient à Paris en 1836 ; travaille avec la Société historique et littéraire ; mort à Paris [notice de la Wikipédia polonaise] [notice du Musée de Zlotow]
*Alexandre Jelowicki (Aleksander Jełowicki, 1804-1877) : d’une famille polonaise d’Ukraine (du village de Hubnik/Губник) ; élève du lycée de Vinnitsa ; étudiant en philosophie à l’université de Cracovie, puis de Varsovie (1825) ; participe à l’insurrection de 1830-1831 ; émigre à Paris et est un des fondateurs de la Librairie polonaise ; entre au séminaire et est ordonné en 1841 ; prêtre à Auteuil puis Saint-Cloud, il revient s’occuper de la Mission polonaise de Paris ; assiste Chopin agonisant.
*Jean Leduchowski : Jean Ledochowski (Jan Ledóchowski h. Szaława, 1791-1864), officier de l’armée polonaise, député ; né à Varsovie ; mort à Paris (cimetière Montmartre) [notice BnF] [notice de la Wikipédia polonaise]
*Théodore Morawski (Teodor Morawski herbu Korab, 1797 -1879), né dans la région de Lodz (Mikołajewice) ; mort à Paris (cimetière du Père-Lachaise)
*André Plichta (Andrzej Antoni Plichta, 1797-1866), Conseiller d’Etat du royaume de Pologne ; membre de la Société patriotique ; secrétaire du gouvernement national pendant l’insurrection, puis engagé dans l’armé ; réfugié à Paris ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; proche d’Adam Czartoryski ; mort à Versailles ; cimetière Montmartre [notice de la Wikipédia polonaise] 
*Julien Sierawski (Jan Julian Sierawski h. Słoń, 1777-1849), officier ; né à Cracovie ; officier durant l’insurrection de Kosciuszko ; dans les Légions polonaises de 1797 à 1807 ; dans l’armée du duché de Varsovie ; général de brigade en 1812 ; dans l’armée du royaume de Pologne jusqu’en 1818 ; général de l’armée durant l’insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France ; mort à Paris ; cimetière Montmartre [notice Wikipédia révisée par moi le 30 août 2016]
*Jean-Népomucène Uminski (Jan Nepomucen Umiński, 1778-1851), né en Posnanie ; participant à l’insurrection de Kosciuszko ; officier de l’armée du duché de Varsovie ; participant à l’insurrection de 1830-1831 ; membre de la Société Lithuanienne et des Terres Russiennes ; un des fondateurs de la Société littéraire en 1832 ; installé par la suite à Wiesbaden, lieu de son décès [notice de Joseph Straszewicz] [notice Wikipédia]
*François Wolowski (1776 ou 1786-1844) : juriste et homme politique, père de l’économiste et député français Louis Wolowski (voir la page A propos de François Wolowski)
*Stanislas Worcel : Stanislas Worcell (Stanisław Gabriel Worcell, 1799-1857), militant patriote, socialisant ; né en Wolhynie ; études au lycée de Krzemieniec ; participant à l'insurrection de 1830-1831 ; réfugié en France et en Angleterre ; membre de la SDP, puis de plusieurs groupes ; ami de Mazzini ; mort à Londres [notice de la Wikipédia polonaise]
  

Livres et brochures publiés par le Comité
A venir



Création : 26 avril 2017
Mise à jour : 3 mai 2017
Révision : 
Auteur : Jacques Richard
Blog : Sur Frédéric Chopin Questions historiques et biographiques
Page : 289 Le Comité de l'émigration polonaise (1832)
Lien : http://surfredericchopin.blogspot.fr/2017/04/le-comite-de-lemigration-polonaise-1832.html





























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire