lundi 8 mai 2017

293 La famille Wolowski 4 : à propos de François Wolowski (1786-1844)

La famille Wolowski : quelques informations générales sur François Wolowski, juriste


Classement : histoire ; Pologne ; juifs polonais ; juifs convertis




Troisième partie : La nationalité de Frédéric Chopin, notamment :



Sommaire de la page
La famille Wolowski
Renseignements élémentaires sur François Wolowski
Problèmes concernant François Wolowski
François Wolowski et Marie Szymanowska dans la descendance d’Elisha Shor
L’anoblissement : confusions entre différents François Wolowski
A propos du nom clanique « Na Kaskach »
Le lieu-dit Kaski
Commentaires

Ceci est une suite des pages

La famille Wolowski
Cette famille polonaise est en partie devenue française à l’occasion de la Grande Emigration, à laquelle ont participé François Wolowski (1776-1844), juriste, et son fils Louis (1810-1876), naturalisé français en 1834. Un autre membre illustre de cette famille est la musicienne Marie Szymanowska née Wolowska (1789-1831).
Il s’agit d’une famille anciennement juive de la ville de Rohatyn, issue d’Elisha Shor (mort en 1757), dont les enfants se sont convertis au christianisme au milieu du XVIIIème siècle dans le cadre d'un mouvement religieux messianique créé par Jacob Frank (1726-1791).
Ce mouvement est évoqué plus en détail sur la page La famille Wolowski 2 : selon Pawel Maciejko (présentation de l’ouvrage).
Après avoir étudié l’ascendance paternelle de la pianiste Marie Szymanowska, née Wolowska, je passe au cas du juriste et homme politique François Wolowski (1786-1844), réfugié en France à partir de 1832, surtout connu comme père de Louis Wolowski (1810-1876), naturalisé français en 1834, économiste et homme politique.

Renseignements élémentaires sur François Wolowski
La date de naissance de 1786 fait la quasi-unanimité, mais une source (Jewish Virtual Library) indique 1776.

Selon le site Sejm Wielki (lien) :
*son état civil complet est « Franciszek Eliasz Wołowski h. Na Kaskach »
*ses parents, mal connus, seraient nés aux environs de 1760 (« urodzone z grubsza w roku 1760 ») ; pas d'indication de leurs dates de décès
*le 17 octobre 1809, il épouse une jeune femme prénommée Thècle (Tekla, 1787-1871).

Il semble avoir été anobli en 1823 et placé dans un clan (nouveau) : « Na Kaskach ».

Autre source (non consultée)
*Polski Słownik Biograficzny, tome 6, page 378 (psb.5492.2)

Problèmes concernant François Wolowski
Si on prend en compte la généalogie de Marie Szymanowska (née en 1789), comme je l’ai établie (de façon vraisemblable) sur la page qui lui est consacrée, celle de François Wolowski (né en 1786) cadre mal, étant donné qu’il est supposé avoir un degré de parenté de moins qu’elle par rapport à leur ancêtre Elisha.
Un second problème est qu’il règne une certaine confusion, notamment parce que nombre de membres de la famille Wolowski ont porté le prénom de « François », et qu’un certain nombre de textes confondent différents porteurs de ce prénom. Ce problème apparaît particulièrement à propos de l’anoblissement de François.

François Wolowski et Marie Szymanowska dans la descendance d’Elisha Shor
Ce point est étudié sur la page suivante : La famille Wolowski 5 : l'ascendance de François Wolowski (1786-1844).

L’anoblissement : confusions entre différents Wolowski
Je donne ici à titre d’information un ouvrage repéré sur Internet :
*Elżbieta Sęczys, « le.4172.1.1 Wołowski h. Na Kaskach », dans Szlachta wylegitymowana w Królestwie Polskim w latach 1836-1861(1867), Varsovie, DiG Editions, 2007
 (cf. lien)

Une confusion des « François Wolowski » apparait à travers les citations suivantes, issus de textes d’articles relevés sur Internet :
1) « Wysoka sztuka w małym browarze » (lien)
Il s’agit d’un article de Gazeta Wyborcza (11 décembre 2009) [Du grand art dans une petite brasserie] qui évoque la jeunesse de Marie Szymanowska.
Il y est indiqué que son père (François Xavier, 1758-1839) a été anobli en 1823 dans le clan Na Kaskach, ce qui amène la mise au point d’un lecteur (lien) : 
« Małe sprostowanie. W 1823 r. nobilitację i herb "Na Kaskach" otrzymał Franciszek Wołowski (1786-1844), mecenas* a nie Franciszek Ksawery Wołowski (1758-1839) piwowar. »
[Une petite mise au point. En 1823, c’est François Wolowski (1786-1844), avocat, qui a obtenu la noblesse et l’accès au clan Na Kaskach, et non pas François Xavier Wolowski (1758-1839), brasseur. »]
*mecenas : semble pouvoir signifier « avocat »

2) Juliusz Willaume, « Z dziejów wsi lubelskiej przed uwłaszczeniem »,
dans Annales Universitatis Mariae Curie-Skłodowska, (Sectio F, Nauki Filozoficzne i Humanistyczne), 10, 79-154, 1955, page 87 (lien) :
« W r. 1826 doczekał się upragnionej nobilitacji również mecenas Franciszek Wołowski, właściciel Bieżunia i Poniatowej, wywodzący się z frankistowskiej rodziny wzbogaconej na dostawach dla wojska, zapewne handlarzy bydła, na co prócz nazwiska wskazywał herb „na Kaskach”, przedstawiający zwykły ucięty łeb woli (33). Widocznie reminiscencje rodowe, utrwalone w heraldyce, nie odpowiadały zasłużonym wobec władz carskich synom Franciszka, Janowi, podsekretarzowi Sekretariatu Stanu Królestwa Polskiego, oraz Teodorowi, byłemu kapitanowi pułku strzelców konnych gwardii b. Wojsk Polskich, następnie zaś naczelnikowi powiatu hrubieszowskiego, skoro na mocy prawa o szlachectwie z 9 X II1839 uzyskali nieco problematyczną zmianę klejnotu rodowego na „Bawół Wołowskiego’’, gdzie na tarczy herbowej umieszczono na krzyż dwa łby bawole, podobnie dwa białe krzyże na czerwonym polu, wreszcie pół bawołu w szczycie ukoronowanego hełmu, z dewizą u dołu: Deum cole, Regem serva (34).
Note 33 : Dekret z 19 XII 1826, Dziennik Praw Królestwa Polskiego, t. XI, strona 54
Note 34 : Herbarz rodzin szlacheckich Królestwa Polskiego najwyżej zatwierdzony. Cześć I, strona 193-4. »
[Traduction à venir]
Le point important ici est que le François Wolowski qui a eu deux fils nommés Jean et Théodore (synom Franciszka, Janowi, ..., oraz Teodorowi = (ce passage est au datif) aux fils de François, Jan, ..., ainsi que Théodore), n’est pas François Elias, mais François Xavier (né vers 1740), fils de Salomon Shor (voir la page A propos de la famille Wolowski 2).
Par ailleurs, la date de 1826 ne correspond pas avec celle qui est généralement retenue (1823).

A propos du nom clanique « Na Kaskach »
Il semble que ce clan ait été créé en 1823 lors de l’anoblissement de François Wolowski et soit ensuite resté limité en extension.
La signification littérale est « Sur les casques » et le blason (lien) comporte effectivement deux casques, mais aussi une tête de bovidé (analogie avec le clan Bawol).
Cependant, certains ouvrages parlent d’un lieu-dit Kaski, avec lequel François Wolowski aurait eu un lien de propriétaire :
*Rafał Gerber, Studenci Uniwersytetu Warszawskiego 1808-1831. Słownik biograficzny, Zakład Narodowy im. Ossolińskich, 1977, page 241 (cité par le site Sejm Wielki) :
« Wołowski Ludwik, Wydział Prawa i Administracji, sekcja Admin., wpis 16 IX 1828. Syn Franciszka, znanego prawnika warszawskiego, właściciela dóbr Kaski w pow. sochaczewskim oraz posła na sejm 1831, działacza emigracyjnego, i Tekli Wołowskiej. »
[Wolowski Louis, Faculté de Droit et Administration, section Administration, diplômé le 16 octobre 1828. Fils de François, juriste connu/renommé de Varsovie, propriétaire du domaine de Kaski dans le district de Sochaczew et député à la diète en 1831, militant dans l’émigration, et de Thècle Wolowska.]

Ces éléments sont repris dans :
*Adam Galkowski, « Polski Patriota Obywatel Francji i Europy, czyli krótka opowieść o Ludwiku Wołowskim » [Un patriote polonais, citoyen de France et d'Europe, ou court récit (de la vie) de Louis Wolowski], communication au Colloque international tenu à Stella-Plage (Pas-de-Calais), 2 et 3 octobre 2004, Les Polonais en France Hier et Aujourd’hui, Actes du colloque, page 38 (lien)
« Ludwik, syn Franciszka i Tekli, pochodził z rodziny wybitnych warszawskich prawników, potomków frankistów. Ojciec, posel na Sejm Królestwa Polskiego, był właścicielem dóbr Kaski w powiecie sochaczewskim. »
[Louis, fils de François et de Thècle, était issu d’un famille d'éminents juristes de Varsovie, descendants de Frankistes. Le père, député à la Diète du royaume de Pologne, était propriétaire du domaine de Kaski dans le district de Sochaczew.]

Le lieu-dit Kaski
Il existe deux lieux-dits portant ce nom en Pologne, l’un dans la voïvodie de Lodz, le second dans celle de Mazovie. Le rapprochement avec Sochaczew (chef-lieu de district à l’époque) évoque celui de Mazovie, situé dans la commune actuelle de Baranów (district de Grodzisk Mazowiecki), situé à 10 km au sud-est de Sochaczew et à 30 km à l’ouest de Varsovie.
Le problème ici est que lorsqu’on étudie sommairement l’histoire de ce village (notice de la Wikipédia polonaise), on ne remarque pas de lien avec la famille Wolowski. Ce Kaski semble avoir été depuis le XVIIème siècle sous l’emprise d’une famille Szymanowski (sans lien avec Marie Szymanowska) ; cependant, les choses sont un peu floues en ce qui concerne le début du XIXème siècle.

Commentaires
Un certain nombre de points restent donc à élucider.

A suivre
*La famille Wolowski 8 : Jean Kanty Wolowski



Création : 8 mai 2017
Mise à jour : 10 mai 2017 
Révision : 4 juillet 2017
Auteur : Jacques Richard
Blog : Sur Frédéric Chopin Questions historiques et biographiques
Page : 293 La famille Wolowski 4 : à propos de François Wolowski (1786-1844)
Lien : http://surfredericchopin.blogspot.fr/2017/05/la-famille-wolowski-4-propos-de.html








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire